Pour notre premier grand voyage on a décidé de partir une dizaine de jours du 07 au 17 décembre au Cambodge. Accompagnés d’un de nos amis en échange avec nous à Hanoi, on a voulu partir à sac à dos sans rien réserver à l’avance. Notre budget était d’environ 500 euros, comprenant la nourriture, les hôtels, le vol, les bus, les excursions et ce qu’on appelle « les extras » comme les souvenirs ou les sorties nocturnes.

C’est donc le lundi 07 décembre à 06 heures du matin que l’on s’est envolés pour la ville d’Ho Chi Minh. La tête encore un peu enfarinée on est arrivés dans la capitale économique du Vietnam avec une quinzaine de degrés de plus qu’à Hanoï. L’aéroport se situe à seulement quelques minutes du centre ville de Ho Chi Minh.

On s’est donc rendu directement dans la première agence de voyage pour acheter notre ticket de bus en direction de Phnom Penh, la capitale du Cambodge. On avait en tête d’aller directement à Siem Reap pour visiter les temples d’Angkor mais on préférait couper le voyage en deux et éviter les 12 heures de bus en faisant un arrêt à Phnom Penh. Dans la suite de notre planning, on envisageait donc Siem Reap, la région de Mondolkiri avec sa jungle, ses cascades et éléphants. Puis de repartir dans le sud du Cambodge à Sihanoukville pour ensuite prendre un petit bateau en direction de l’île de Kho Rong puis de repartir pour Ho Chi Minh.

Presque 8 heures plus tard, on est enfin arrivés de nuit dans la capitale du Cambodge, Phnom Penh. A peine descendu du bus, une dizaine de cambodgiens étaient près à nous traquer pour monter dans leurs tuk-tuks. L’un d’entre eux aura réussi à nous convaincre de nous emmener dans un hôtel du centre ville à seulement 4 dollars la nuit. On a quand même voulu se balader dans les environs de notre hôtel pour se trouver quelque chose à manger. Première impression : à Phnom Penh il fait encore plus chaud qu’à Ho Chi Minh, les prix sont un peu plus chers comme ils sont en USD (dollars américains) et il y a beaucoup plus de mendiants et de locaux très pauvres qu’au Vietnam. Après avoir très bien mangé dans un boui-boui local on a été réserver notre ticket de bus pour notre prochaine ville : Siem Reap autrement dit, les temples d’Angkor!

Le lendemain on quitte Phnom Penh tôt le matin pour encore 7 heures de bus avant d’arriver à destination.

Pour suivre la suite de notre voyage au Cambodge, c’est par ici

Share: