Vous tremblez à l’idée de traverser une rue au Vietnam? N’ayez crainte c’est tout à fait normal!
En ce qui nous concerne, on peut vous donner quelques petits conseils en la matière.

Au début c’est vrai que lorsqu’on aperçoit la densité du trafic vietnamien avec des motos qui circulent absolument dans tous les sens on est vite refroidis pour traverser et on finit même par se dire que c’est impossible!

Et bien si, détrompez-vous c’est tout à fait possible. Il faut savoir qu’au Vietnam on a l’impression que la circulation des motos c’est un peu n’importe quoi et que chacun roule comme il l’entend.

En réalité, c’est un véritable “bordel organisé”! Les vietnamiens anticipent énormément pendant leur conduite. Ils s’adaptent tous les uns aux autres. Donc lorsque vous avez l’impression qu’il va y avoir un accident toutes les 2 minutes dans une rue, en fait c’est simplement qu’ils ont l’habitude depuis tout jeune de conduire d’une manière (très) différente de chez nous. Attention on ne dit pas qu’il n’y a jamais d’accidents. Il faut bien sûr rester vigilant en ce qui concerne le trafic au Vietnam.

Pour traverser la rue, voici les étapes que l’on pourrait vous conseiller:

  1. Faire une belle chenille : si vous êtes à plusieurs, tenez vous la main et alignez-vous parallèlement à la route pour ne pas créer un gros troupeau en plein milieu de la rue  et ne pas gêner les conducteurs.
  2. Un peu d’exercice : Levez la main bien en hauteur pour que les automobilistes puissent vous voir, vous anticiper et vous éviter (oui c’est sûr que c’est mieux quand même…) et faites un signe de haut en bas avec votre main pour leur signaler de ralentir. Vous pouvez même brandir un petit foulard ou un objet coloré dans votre main pour vous servir d’avertisseur sur la route.
  3. On prend son temps : Avancez tout doucement et surtout ne vous arrêtez pas! Cela peut faire peur mais n’ayez crainte les conducteurs vous contourneront. Si vous avancez et reculez brusquement c’est la que l’accident peut arriver. Donc on ne court pas et on avance à petit pas tout en regardant les motos face à vous avec la main bien levée.
  4. Et Voilà : vous êtes arrivés de l’autre côté de la rue !   

La première fois c’est assez impressionnant, mais avec l’habitude on finit par traverser comme un vrai Vietnamien…

Share: